FANDOM


The Starter 2
Chapitre 426.png
Statistiques
Tome: 49
Chapitre: 426
Titre Japonais: The Starter 2
Titre Romanisé: The Starter 2
Pages Totales: 19
Date de Sortie: 2010
Chronologie du Chapitre
← Précédent Prochain →
Chapitre 425 Chapitre 427

InformationModifier

The Starter 2 est le 426ème chapitre du manga.

Ichigo et Uryū se battent contre des délinquants mais la rixe se termine abruptement lorsqu’Ichigo est enlevé par son patron.

RésuméModifier

Obuta ordonne à ses hommes de tuer Uryū. Ils le chargent mais le premier homme est attrapé au visage et mit au sol par Ichigo qui s’assoit sur le dos de son adversaire an ignorant ses cris de douleur et commence à compte en lui faisant plier le genou. Le membre du gang qui avait été battu par Ichigo présente ce dernier à son chef, Obuta. Le compte d’Ichigo atteint 13 mais il est frappé derrière par le pied d’Uryū. Ichigo lui demande pourquoi il a fait cela mais Uryū lui retourne la question. Ichigo lui répond qu’il est intervenu pour l’aider. Obuta finit par comprendre qu’il a devant lu la personne pour laquelle il est venu et crie le nom d’Ichigo mais il est interrompu par Ichigo et Uryū qui le frappent de leur main, lui brisant trois dents.

Ayant vaincu le meneur, Ichigo et Uryū reprennent leur dispute. Ichigo déclare que le gang est venu pour lui et qu’Uryū doit se retirer. De son côté, Uryū affirme qu’il vient juste d’être impliqué et que c’est Ichigo qui devrait se retirer. Ichigo repend en disant qu’Uryū a besoin de reconsidérer sa position car il est le chef du conseil des étudiants et il devrait éviter les bagarres comme celle-ci. Cependant, ils sont interrompus par le gang qui les attaque en disant que c’est avec Ichigo qu’ils veulent en découdre et non avec Uryū.

Pendant qu’ils se battent contre le gang, Ichigo demande à Uryū s’il ne va pas à la chasse aux Hollows trop souvent ces derniers temps mais Uryū réplique qu’ils ne chassent pas les Hollows mais les extermine et qu’il ne le fait que sur un appel du magasin d’Urahara et que ce dernier limite probablement ses interventions. Ichigo lui rappelle qu’Urahara est un fugitif de la Soul Society jusqu’à récemment. Alors qu’ils sont occupés à battre les derniers membres du gang d’Obuta, Uryū déclare que ce n’est pas le moment pour parler de ça et demande à Ichigo de lui envoyer un message à ce propos plus tard. Ichigo rétorque qu’il n’a pas son numéro et est surpris d’apprendre qu’il a un téléphone portable. Uryū le lui montre ne disant que c’est Urahara qui le lui a donné mais Ichigo dit que le téléphone ne marchera probablement pas dans le Monde des Humains.

A ce moment, Yokochini apparaît en disant qu’il est ravi de voir qu’Ichigo ait l’air en forme et lui demande s’il se souvient de lui. Ichigo a un souvenir flou des événements qui ont eu lieu quatre ans auparavant mais le nie, ce qui agace Yokochini. Ce dernier lui crie d’essayer de se rappeler plus fort mais Ichigo lui répond qu’il ne le connait pas, qu’il ne peut le reconnaître s’il a changé de coupe de cheveux. Yokochini lui dit que, depuis qu’il l’a battu, il a du déménager lors de la mutation de son père mais que, maintenant qu’il est revenu après quatre ans. Ichigo réplique qu’il se moque de son histoire mais, avant qu’Yokochini ait terminé sa menace, un mystérieux assaillant lui donne un coup de pied dans le dos et l’assomme.

L’inconnue bat le reste du gang et se tourne vers Ichigo en lui disant qu’il a l’air d’aller bien. Ichigo reconnait son patron, qui déclare qu’elle a suffisamment supporté ses jours d’absence et lui ordonne de se taire et de la laisser l’emmener. Cependant, il refuse mais la femme l’attrape et le pousse dans sa voiture avant de démarrer, surprenant Uryū et leurs assaillants.

Arrivés au magasin Unagiya, où Ichigo est employé, la femme, nommée Ikumi Unagiya, jette sur le canapé un Ichigo ligoté. Elle déclare qu’elle le détachera s’il promet de ne pas s’enfuir. Elle prend alors l’appel d’uin client qui prend le magasin pour un poissonnier. Ichigo suggère alors de changer le nom de son magasin mais elle refuse car c’est le nom hérité de ses ancêtres.

Ikumi regarde parmi ses papiers et montre une longue liste de travaux à effectuer par Ichigo, qui réplique qu’elle peut tout faire elle-même. Elle lui répond qu’elle est suffisamment occupée au magasin et que c’est pour cela qu’elle l’a employé. Leur dispute réveille le fils d’Ikumi, Kaoru, qui appelle sa mère. Cette dernière se précipite pour mettre un tablier et à retirer sa casquette et ses gants de travail. A ce moment, la porte s’ouvre devant Ikumi, devenue une mère parfaite. Kaoru entre dans la pièce et dit qu’il a faim. Bien que cela lui soit interdit, il marche pieds nus. Kaoru remarque la présence d’Ichigo et lui demande ce qu’il fait là avant de lui dire qu’il ne peut pas avoir sa mère, même si elle est belle et finit par lui tirer la langue avant d’être emmené dans sa chambre.

Ikumi s’excuse pour son fils et demande à Ichigo de ne pas lui dire ce qu’il veut lui dire mais Ichigo demande si elle veut dire qu’il n’a aucun intérêt pour une vielle femme, ce qui lui vaut un coup de poing sur la tête avec un grand livre. Elle revient à sa personnalité de travail et lui dit de le supporter. Elle commence à le détacher mais la sonnette retentit. Elle ouvre la porte et invite le client à entrer. Ce denrier n’est autre que l’homme à qui Ichigo a rendu le sac qui lui avait été volé dans la rue la veille. Il sort des ramen et les offre à Ichigo, qui les refuse en disant que c’est un magasin d’anguilles, ce qu’Ikumi nie. Ichigo semble de mauvaise humeur.

NoteModifier

Episode associé : Episode 344 : Un conflit au lycée ?! Ichigo et Uryû combattent ensemble !

Apparition de PersonnagesModifier

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau FANDOM

Wiki au hasard